Pagode Thay – Hanoi

La pagode Thay, également connue sous le nom Thien Phuc Tu, se situe à la commune de Sai Son, le district de Quoc Oai, la province de Ha Tay (ancienne), maintenant la ville de Hanoï. La montagne de Sai Son possède un autre nom : la montagne Thay, alors, la pagode Thay se base sur le nom de cette montagne. Selon la légende, la pagode a été construite sous le règne de Ly. Il s’agit la destination où Tu Dao Hanh, qui avait un grand succès dans l’enseignement, traitement pour les habitants et a créé les marionnettes sur l’eau, pratique la religion.

La pagode Thay constitue trois temples parallèles : la pagode Ha, la Pagode Trung, la pagode Thuong dédiée à l’incarnation du moine Tu Dao Hanh, c’est trois « vies » de Tu Dao Hanh: bonze, Bouddha et prince. Au début, c’était une petite pagode appelée Huong Hai où le moine Thich Tu Dao Hanh assure la gestion. Ensuite, Le roi Ly Nhan Tong a reconstruit cette pagode avec deux catégories: la pagode Cao (Son Dinh Tu) dans la montagne montagnes et la pagode Duoi (Thien Phuc Tu).

Au début du 17e siècle, Dinh Quan Cong a restauré cette pagode et construit beaucoup de monument tels que : la cloche, le temple des génies, le temple du Bouddha. Selon la géomancie, la pagode Thay est construite sur la configuration du terrain en forme de dragon.

Cette pagode est entourée de la montagne Sai Son et du sommet Long Dau. Trois pagodes Trung, Ha Thuong tiennent sa fonction. Devant la pagode, on peut voir une grande cour vers le lac Long Chieu. Il existe deux ponts Nhat Tien et Nguyet Tien comme deux barbillons du dragon, on plante deux Bombax ceiba mais actuellement ils sont morts et ont été remplacés par le banian.

Les deux ponts Nhat Tien et Nguyet Tien ont été construits par Phung Khac Khoan en 1602. Le pont Nhat Tien relie à une petite île dédiée aux Déesses Mères. À propos de pont Nguyet Tien, il relie à la route vers la montagne. En allant à cette montagne, vous pouvez voir la pagode Cao où le moine Tu Dao Hanh entre la religion pour la première fois. Sur le mur de la pagode, il existe encore des poèmes de Nguyen Truc et Nguyen Thuong Hien.

Vous aimerez également